La nouvelle approche sécuritaire est la sécurité humaine axée sur les individus et multi dimensionnelle. L’article 58 du traité révisé de la CEDEAO de 1993 et le protocole relatif au mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité de 1999 mettent l’accent sur la défense collective, la sécurité collective et sont centrés sur la personne humaine.

Les contraintes liées à l’approche sont diverses. Ce sont notamment l’absence de cadre institutionnel de concertation et d’harmonisation des actions de sécurité ; la lenteur des mécanismes de défense et de sécurité au niveau sous régional et continental ainsi que la faiblesse des ressources ; les problèmes de sécurité liés à l’exercice de la liberté de la presse ; le problème des ressources humaines ; le sous- équipement des forces ; l’insécurité liée à la criminalité nouvelle ou spéciale ; la nécessité de cadre de coordination de l’action des forces de sécurité ; une plus grande implication des OSC dans l’élaboration de la réforme du secteur de la sécurité.

(1)

(5)

(2)

(4)

(2)

(1)

Legitimate governance