Rôle et responsabilité du Penc dans la remontée et le traitement de l’information du village au Conseil Rural et vice versa

Contribution décisive du Penc de Nganda dans la gestion de la peste équine

Au Sénégal la loi 96 -07 du 22 mars 1996 a renforcé les pouvoirs des collectivités locales en matière de développement en leur transférant 9 domaines de compétences dont principalement l’éducation, l’environnement, la santé.

Symbiose Sénégal à travers le programme de Développement Intercommunautaire (PDIC) a insisté sur l’organisation en mettant en place une dynamique organisationnelle à l’occurrence des cadres de concertation au niveau village (Keppaar), au niveau d’un groupe de villages (Inter Keppaar), au niveau communautaire (Penc).

En 2007, la peste équine a brutalement frappé la communauté rurale de Nganda. Rapidement la maladie, très contagieuse s’est propagée, décimant en un laps de temps une bonne partie du cheptel équin. Les paysans ont ainsi perdu le principal outil à la fois pour les travaux champêtres et leur déplacement.

La soudaineté de la survenue de la maladie et l’ampleur des dégâts ont mis les populations dans le désarroi. Le Conseil Rural et le Penc liés par un protocole d’accord, se sont réunis d’urgence pour débattre de la question. Le Sous Préfet a commis l’agent de l’élevage du Centre d’Appui au Développement Local (CADL) pour participer à la rencontre et surtout pour dégager les mesures techniques afin de freiner la propagation de la maladie.

La réunion a débouché sur des décisions fortes:

• recenser dans les 3 jours les villages atteints par l’épidémie ;

• connaître avec exactitude le nombre de chevaux existants ;

• le nombre de chevaux vaccinés sur initiative personnelle ;

• le nombre de chevaux morts ;

• les besoins exacts en vaccin.

Les participants ont procédé à la restitution des résultats de la rencontre, d’abord au niveau des Inter Keppaars puis au niveau des Keppaars.

A la fin du recueil des données, les délégués ont remonté les informations à partir des Keppaars, des Inter Keppaars jusqu’au Penc et au Conseil Rural

L’autorité administrative (Sous Préfet) a très rapidement disposé de toutes les données pour soumettre à la direction de l’élevage les besoins en vaccins de la Communauté Rurale de Nganda.

Les données recueillies sont les suivantes :

• le nombre total de chevaux recensés : 1 590 ;

• Le nombre de chevaux vaccinés sur initiative personnelle : 184 soit seulement 11% de l’effectif total ;

• Le nombre de chevaux non vaccinés : 1 406 ;

• Le nombre de chevaux morts 215 soit 13 % de l’effectif total ;

• 88% de l’effectif total soit 1406 chevaux doivent être vaccinés.

Les besoins étant quantifiés, le Ministère de la santé a fait parvenir très rapidement 1 500 doses de vaccins. Les équipes locales ont été renforcées pour procéder à la vaccination et à la vulgarisation des mesures en vue de limiter la propagation de la maladie (enfouissement des carcasses de chevaux morts).

Le Conseil Rural a certes en charge le développement de la communauté rurale. La gestion de cette calamité naturelle est bien de son ressort mais compte tenu de la brusque survenue de l’épidémie et surtout de l’urgence des mesures à prendre l’appui du Penc était indispensable. Le recueil des données, l’évaluation des besoins et la remontée du traitement de l’information auraient pris beaucoup de temps si le conseil rural agissait seul (32 conseillers pour 39 villages) sans l’appui décisif du dispositif organisationnel (Keppaar, Inter keppaar, Penc).

Le Penc loin d’être un concurrent du Conseil Rural a pleinement joué son rôle de bras technique en matière de développement. Les autorités administratives se sont tellement félicitées de la rapidité du traitement et de la remontée de l’information par ces cadres de concertation qu’elles les ont intégrés dans les instances de décision (Comité Local de Développement, Comité Départemental de Développement) et dans les commissions de distribution des semences, engrais et intrants.

Nganda, chef lieu de la Communauté Rurale de Nganda érigée en Commune en 2009.

Penc : cadre de concertation au niveau communautaire.

Inter Keppaar : cadre de concertation au niveau d’un groupe de villages

Keppaar : cadre de concertation au niveau village

Legitimate governance

Keywords

Géographiques