L’intervention du service d’hygiène en Commune VI du Distict de Bamako dans la problématique de la protection des populations contre les intoxications.

Le service d’hygiène est une unité du centre de santé de référence de la commune VI. Ce centre de référence est une structure de la Direction Régionale de la Santé, qui est sous la tutelle du Ministère de la santé.

Le service d’hygiène intervient dans:

Dans le cadre des interventions, le service d’hygiène collabore avec les services techniques de la mairie sur les problèmes environnementaux et sur les questions relatives à l’hygiène publique. Il s’agit de la Brigade Urbaine de Protection de l’Environnement et du Service de Contrôle des Pollutions et des Nuisances.

Signalons cependant que l’intervention du service d’hygiène au niveau communal se fait de façon très timide, car il ne dispose que de huit agents pour couvrir les dix quartiers que compte la commune. Le manque de véhicules limite les opérations de suivi et de contrôle des agents dans les concessions. En dépit de ce handicap, les agents se déplacent avec leurs propres moyens.

De surcroît, en cas d’infraction, il est malheureux de constater que certains chefs de familles refusent de répondre ou tardent avec les convocations. La plupart de ceux qui répondent aux convocations se font accompagner par les élus communaux pour plaider un arrangement à l’amiable.

Selon Monsieur Oumar Koné Inspecteur sanitaire en commune VI, plus de 50% des chefs de famille refusent de répondre à leurs convocations.

Ce comportement a des conséquences néfastes sur la santé des population qui sont ainsi exposées à toutes sortes de risques sanitaires liés à l’insalubrité de l’habitat, la consommation des aliments impropres vendus dans les rues très souvent à proximité des caniveaux obstrués d’eaux usées et de déchets solides. Ces caniveaux à leur tour constituent des réservoirs de maladies à cause de la prolifération des insectes, mouches et rats.

Toutes ces problématiques entravent le bon fonctionnement du service d’hygiène qui pourrait contribuer à réduire l’incidence des maladies liées au péril fécal.

A ce titre, des efforts soutenus doivent être déployés par les autorités communales pour amener les populations à s’investir davantage pour l’amélioration de leur cadre de vie.

L’incompréhension avec la population, l’incivisme et le refus de répondre aux convocations sont les principaux problèmes auxquels les agents du service d’hygiène sont confrontés dans la commune VI.

Pourtant, il existe des textes qui réglementent le secteur, qu’en est-il de leur application?

Fiche rédigée par Bamadou SIDIBE et visée par Néné KONATE

Legitimate governance

Keywords

Géographiques