Projet de sensibilisation des populations du département du borgou aux enjeux de la décentralisation

Comment sensibiliser des populations non alphabétisées aux enjeux de la démocratie locale?

Pour combler le déficit d'information au niveau des citoyens Projet de sensibilisation des populations non alphabétisées aux enjeux de la décentralisation

Fidèle aux voeux de la conférence nationale des forces vives de Février 1990, le Bénin du Renouveau démocratique a décidé de mettre en oeuvre la réforme de son administration territoriale en votant et en promulguant les textes relatifs à la décentralisation.

Mais cette réforme peut-elle connaître un succès si les populations concernées restent dans l'ignorance absolue de ses tenants et aboutissants ?

Certainement pas.

Et pourtant cela a été le cas jusqu'à un passé récent. Les populations surtout celles habitant les zones rurales et reculées du Bénin sont restées sous-informées du processus de décentralisation. Elles ignorent quel sera désormais leur rôle pour que la réforme soit un succès. Quel sera le rôle des conseillers communaux, du Maire, des représentants de l'Etat (Préfet), etc._

L'on peut dire sans risque de se tromper qu'il y a eu jusqu'ici un grave déficit de communication entre l'administration centrale actuelle et les populations.

Ce déficit est de plusieurs ordres.

Ce déficit d'information a été souvent exploité par certains leaders d'opinion à des fins politiciennes, par exemple pour inciter les populations à contester le découpage territorial; aiguisant les revendications identitaires et opposant ainsi les groupes socioculturels.

C'est donc pour combler ce déficit chronique d'informations que l'ASSODIV a choisi d'exécuter le projet de sensibilisation des populations du BORGOU aux enjeux de la décentralisation dans quatre sous-préfectures dudit département avec la collaboration de l'IFES.

Les quatre sous-préfectures bénéficiaires de ce projet sont assez représentatives des caractéristiques du Nord Bénin. Cependant en leur sein on peut relever quelques particularités.

La sous-préfecture de Nikki encore appelée cité des Rois, conserve une structure organisationnelle traditionnelle de type féodal dont l'influence se ressent dans les localités avoisinantes .

Au sud-est, la sous-préfecture de Pèrèrè autrefois dépendante du ressort territorial de Nikki apparaît aujourd'hui encore comme l'appendice de Nikki. Selon ses habitants, Pèrèrè passe pour une localité déshéritée.

A l'ouest, N'Dali est un carrefour entre Nikki et Bemberèkè (plus au nord.). Elle regroupe une population cosmopolite fluctuante.

Quant à Sinendé, à l'est de N'Dali, elle fait également figure de localité déshéritée.

Legitimate governance

Keywords

Géographiques