Atelier d’approfondissement de la mise en place initiale

troisième rencontre de la plate forme des Osc mines à Lubumbashi.

Déroulement de l’atelier

La réunion a commencé par le mot d’ouverture prononcé par Monsieur Pierre KAHENGA TAMBWE, modérateur de la séance. Il a, pour commencer, présenter les excuses au nom de tous les membres de la plate-forme pour le retard avec lequel la réunion a commencé. Il a saisi la balle au bond pour exhorter les uns et les autres à plus d’abnégation pour que les valeurs et principes adoptés ne soient pas que des vœux pieux. Parlant cette fois, au nom du SADRI, il a réitéré les excuses pour le retard avec lequel le rapport de la dernière réunion a été transmis aux membres. Il a expliqué que cela était dû au fait que les acteurs engagés dans la chaîne de production dudit rapport étaient appelés à servir ailleurs.

Il a ensuite demandé à Monsieur Déogratias Yolola de donner lecture du rapport de la dernière réunion. Après lecture, le modérateur a demandé aux participants ayant relevé quelques amendements de les proposer au secrétariat pour harmonisation.

Avant de passer la parole à Monsieur Jean-Robert GBEMA du CEFORMAD, Monsieur Pierre a présenté aux participants la proposition de l’ordre du jour suivante :

1. Session 1 : introduction (présentation des participants, partage du programme et des résultats attendus, adoption du rapport de l’atelier précédent

2. Session 2 : clarification (vision, mission, mandat, objectifs, grands axes

Pour terminer, Monsieur Pierre a porté à la connaissance des participants que dans la foulée du Forum Social congolais organisé à Lubumbashi au mois de juin dernier, un partenaire s’est déclaré intéressé par les activités de la plate-forme. Pour ce faire, il a promis de soutenir les activités de pl aidoyer du Cadre à hauteur de 15.000 euros par an. Ce partenaire a vivement recommandé au Cadre de présenter son programme de trois prochaines années.

Prenant la parole à son tour, Monsieur Jean-Robert GBEMA a, d’emblée, présenté succinctement les réflexions menées par quelques acteurs à Kinshasa et dans quatre autre provinces sur les ressources naturelles. Ce groupe de réflexion s’inscrit dans une dynamique réflexive portant sur la possibilité de voir le système éducatif congolais prendre à bras-le-corps la problématique des ressources naturelles.

Ayant reparti les participants en trois sous-groupes, Monsieur Jean-Robert a proposé aux trois sous-groupes ainsi constitués de réfléchir sur la vision, les options stratégiques et les activités de la plate-forme.

Après la mise en commun, les travaux en sous-groupes ont produit les résultats suivants :

Groupe I : Vision

D’ici 15 ans, la plate-forme soit un espace fédérateur et un partenaire crédible, influent vis-à-vis des décideurs.

Questions soulevées :

Partenariat ONG=ONG ?

Partenariat ONG=Pouvoir public ?

Groupe II : Options stratégiques

• Les OSC efficaces et professionnelles

• Large dissémination de l’information au sein du groupe

• Laboratoire d’analyses et de propositions

Groupe III : Activités

• Renforcement des capacités

• Renforcement organisationnel/institutionnel du cadre

• Appui à l’amélioration de la gouvernance des ressources minières

Legitimate governance

Keywords

Géographiques