Construire la Paix et la Sécurité

Conception et mise en œuvre des politiques publiques de sécurité

La situation sécuritaire actuelle dans de nombreux pays en Afrique se caractérise désormais par diverses formes de menaces inter-reliées. Outre les formes classiques de menaces (le banditisme résiduel sous forme de braquages et de vols de véhicules), il faut noter la présence de groupes armés sous formes de milices ou de groupuscules terroristes et djihadistes. Il faut également ajouter les migrations clandestines à destination de l’Europe via le Maghreb, lesquels alimentent également le trafic des personnes. Ce phénomène d’hybridation des menaces, montre toute la complexité du contexte sécuritaire, à travers l’effacement des frontières des Etats, l’articulation entre les différentes formes de criminalité (« narco-terrorisme » ou « narco-djihadisme) et le terrorisme. Cette imbrication contribue à l’enracinement de plus en plus solide de ces nouvelles formes de menaces.

La conception et la mise en oeuvre des politiques de sécurité sont devenues une exigence pour les pays en crise dans des contextes de fragilité de l’appareil sécuritaire. La réforme du secteur de la sécurité est abordée comme un processus démocratique permettant de disposer d’une sécurité (protection de l’Etat et de la population) efficace et redevable. Depuis les années 1990, la réforme du secteur de la sécurité (RSS) devient une exigence pour les pays en crise ou dans des contextes de fragilité de l’appareil sécuritaire. La réforme du secteur de la sécurité est abordée comme un processus démocratique permettant de disposer d’une sécurité (protection de l’Etat et de la population) efficace et redevable. Plus spécifiquement, la réforme vise à : Doter les forces de sécurité en capacités (sécuritaires et judiciaires) nécessaires pour créer un environnement sûr qui stimule le développement ; Mettre en concordance les politiques et l’organisation sécuritaire avec les principes et valeurs de la démocratie ; et Instaurer un secteur de la sécurité efficace, efficient, redevable et respectueux des Droits de l’Homme.

Pour garantir une bonne réforme du secteur de la sécurité, il est donc essentiel de prendre en compte deux facteurs majeurs qui sont :

Gouvernance légitime
Refonder le vivre ensemble et l’Etat
Construire la Paix et la Sécurité
Promouvoir les Territoires et le Développement